les fractures du cotyle et du bassin

Ces fractures heureusement rares sont aujourd’hui le fait d’accident de la route dans l’immense majorité.

Le traitement et le pronostic de ces fractures dépend du type de lésion et notamment de l’état du cartilage. Il est difficile de généraliser étant donné la variabilité des lésions et les contextes souvent très différents mais le risque majeur est la survenue d’une arthrose de hanche (coxarthrose) du fait de la perte de la sphéricité et de la régularité du cartilage.

Une intervention chirurgicale est nécessaire dès que le déplacement des fragments de la fracture est important ne permettant pas d’espérer une évolution satisfaisante sans opération d’autant plus que le sujet est jeune et actif.

La prise en charge de ce type de patient doit être confiée à des équipes entrainées dans des centres référents en matière de chirurgie de la hanche à même de gérer ce type de fracture et leurs complications.

L’intervention consiste en une reconstruction osseuse la plus anatomique possible avec la mise en place de plaques vissées de manière à stabiliser la fracture. Il s’agit d’une opération parfois lourde, qui peut nécessiter une ou deux voies d’abord , avec une prise en charge post-opératoire en centre de rééducation.

Chez les sujets âgés une simple chute de leur hauteur peut suffire à entrainer une fracture du bassin. Il s’agit le plus souvent de fractures peu déplacées dont le traitement consiste en une mise au repos durant les premiers jours et l’interdiction d’appui temporaire. Le risque de voir une arthrose se développer chez des sujets âgés est moins important.

Dernière modification de cette page : 5 janvier 2012